Générer de la valeur avec les analytics

 
Le monde de la santé souffre et son mal est profond. De par son organisation et sa structure, il doit se ré-inventer et trouver la bonne formule qui permette de concilier économie d’échelle et qualité de soins. Ce qui n’est pas gagné. Mais grâce aux analytics, les acteurs de la santé sont train de relever le défi.
 
Prenons le cas des Etats-Unis. En les regardant d’un peu plus près, on peut tirer des enseignements intéressants, d’autant plus que si les US ne sont pas la Suisse, que les systèmes de santé américain et suisse diffèrent quelque peu, les deux utilisent les mêmes outils (notamment les DRG) et sont confrontés aux mêmes contraintes: population vieillissante et accroissement continu du coût de la santé.
 
Ainsi les USA ont consacré 7’500 milliards pour leur santé en 2013 et prévoient d’en consacrer 24% supplémentaires (soit 9’300 milliards) en 2018 ! Cette tendance à elle seule fait réfléchir. Mais ce n’est pas tout: de ces 7’500 milliard, 1’000 (!) ont été inutilement dépensés. On peut citer comme causes un faible contrôle des coûts, une prévention peu efficace, la fraude, des organisations inefficientes au niveau local, des achats de ressources techniques non requises, un mauvais contrôle des stock et j’en passe des meilleures ! Ce qui amène la vaste majorité des décideurs (99% tout de même) à considérer une réforme de fond comme inévitable.
 
Pour contrecarrer cette tendance qui semble inéluctable, il est nécessaire de transformer le système. Grâce aux analytics, les acteurs étasuniens disposent d’un outil leur permettant de fédérer toutes les organisations et de piloter la transformation. Selon Michael Porter et Thomas H Lee, « les IT en silo des systèmes de santé rendent la mesure des coûts et bénéfices virtuellement impossible ». « Nous avons besoin de déplacer notre focus sur les décisions prises sur le terrain. Le reporting temps-réel et les analytics prédictifs sont le futur » selon le CIO d’un réseau de santé US.
 
Il s’agit donc de passer d’une organisation définie par l’offre, monnayant son service (par des frais) et fournissant les soins de façon autonome, à une organisation basée sur les résultats, remboursée en fonction de la valeur des soins fournis et prodiguant les soins de façon intégrée !
 
Selon Deloitte, plus de 4 prestataires de santé sur 5 ont identifié la valeur des soins comme un moteur d’analyse clé de leur performance.
 
Mais moins de la moitié des mêmes prestataires ont une stratégie d’analyse des donnée claire et intégrée. Cherchez  l’erreur ! Alors que 42% peinent à faire adopter les analytics par leur staff, 41% n’ont pas une qualité de donnée suffisante et 29% ne disposent pas d’un système gérant toute leur chaîne opérationnelle. C’est dire le chemin qu’il reste à parcourir.
 

Difficultés

Aussi puissants soient-ils, les analytics sont souvent confrontés à des difficultés de mise en application et d’utilisation :
 
– imperméabilité du staff aux données et à leur intérêt, débouchant invariablement sur une adoption limitée, voire confidentielle des analytics
 
– données fragmentées dans des environnements en silo et incapacité à centraliser (par manque d’outils appropriés et/ou de savoir-faire)
 
– pas de gestion du cycle de vie de la donnée (= pas de vision claire sur comment et pourquoi collecter les données = beaucoup de données, peu ou pas de résultat)
 
Analytics et santé

Gains

 
Pour déjouer tous les pièges et tirer parti de leurs données, les prestataires de soins qui utilisent quotidiennement des analytics
 
– disposent d’un fort soutien de leur direction respective, dont les managers mettent tout en oeuvre pour sensibiliser leur staff respectif à la culture vertueuse des données
 
– intègrent les données dans la gestion quotidienne de leurs activités, disposent de formation continue leur permettant de comprendre comment utiliser les données et s’appuient sur des outils flexibles
 
– encadrent la collecte et le traitement des données par une gouvernance répondant à une stratégie définie
 
– génèrent de la croissance et de la valeur en prenant des décisions basées sur des indicateurs de confiance, élaborés en mode collaboratif et soumis à un programme d’amélioration continue
 

Good analytics

Disposer des bons indicateurs fournit aux organisations de santé les moyens d’analyser la qualité des soins (et leur variation), de comprendre les vrais coûts d’une prestation, de standardiser les protocoles de soins, de faciliter les remboursements tout en limitant la fraude, de personnaliser le traitement et la médication, de fournir des indicateurs de confiance pour la prise de décision, de réduire les réadmissions ou de limiter les prescriptions inappropriées, entre autre choses…
 
Disposer des bons indicateurs permet surtout d’améliorer la qualité des prestations de soin, de maximiser la performance opérationnelle et de minimiser les coûts de fonctionnement.
 

Comment Qlik et CALYPS aident les organisations de santé

Une organisation utilise Qlik pour produire des analytics en temps réel lui permettant de s’assurer que ses prestations sont conformes aux AHA Stroke guidelines . Une autre organisation s’appuie sur Qlik pour diviser par deux le temps d’attente pour une opération tout en réduisant de 30% les complications postopératoires, une autre utilise Qlik pour réduire de 50% la durée de séjour en orthopédie, alors qu’une autre, toujours grâce à Qlik, a pu diminuer de 15% le coût par patient. Ce ne sont que des exemples parmi tant d’autres, qui sont vrais aux USA et tout aussi vrais en Suisse.
 
Mais Qlik tout seul ne suffit pas. Pour bénéficier des meilleurs indicateurs, il faut non seulement une technologie adaptée, mais surtout il faut les compétences idoines, que ce soit au niveau du métier de la santé ou de celui des statistiques. CALYPS a acquis dans le domaine un certain savoir-faire et engrangé pas mal d’expériences, ce qui se traduit notamment par son modèle de données spécialisé pour le monde de la santé. De par ses nombreuses réalisations, CALYPS a été le témoin privilégié des améliorations effectives apportées grâce aux analytics et sait démontrer le ROI d’une stratégie data adaptée.  Les Advanced analytics ne font désormais plus partie des « nice-to-have », mais deviennent incontournables pour qui veut survivre dans un monde de plus en plus connecté et où la valeur immatérielle croît de façon exponentielle. Le monde de la santé est en train de s’en rendre compte, et c’est tant mieux.

 

KABE

Vos données ont de la valeur !

La Data Intelligence est destinée aux gestionnaires, décideurs et dirigeants d’entreprise. Il s’agit de la mise en œuvre des moyens, outils et méthodes destinés à fournir l’information utile pour décider et agir en toute connaissance de cause. Mettez-toutes les chances de votre côté en vous appuyant sur des professionnels de la donnée.

Les experts CALYPS sont là pour vous aider