Le Qlik Sense Day 2018 s'est tenu à Genève le 30.10.18

 
Le Qlik Sense Day 2018 a offert une occasion privilégiée aux personnes présentes de rencontrer les experts certifiés de CALYPS, de partager avec eux leurs retours d’expérience et d’appréhender quelles étaient les dernières réflexions de Qlik en matière de data analytics. Elles ont aussi pu découvrir la dernière version de Qlik Sense, ses  nouveautés et elles ont pu comprendre comment Qlik Sense se démarque concrètement de la concurrence.
 
QSD18: retours et réflexions
QSD18: retours et réflexions
 

Réflexions sur comment déverrouiller toutes les possibilités dans vos données

Cette journée débute par une présentation de Tamara ZIMMERMANN qui nous fait part des derniers retours et réflexions de Qlik sur la BI (téléchargez le document Unlocking All the Possibility pour en savoir plus). En substance, elle nous annonce que la promesse de la business intelligence semble enfin tenue. Ainsi, depuis 20 ans, trois vagues de BI se sont succédées: la 1ère génération se voulait centralisée, la 2ème génération décentralisée et la 3ème se veut désormais démocratisée. C’est maintenant que les choses commencent à prendre forme.
 
Toutes les entreprises qui tentent d’être concurrentielles et de gagner ont besoin de renseignements – sur leurs clients, leurs fournisseurs, leurs produits, leurs partenaires et leurs marchés. Au fil des décennies, la recherche de ces renseignements a pris différents noms, tels que Systèmes d’aide à la décision, Systèmes d’information de gestion, Gestion du rendement de l’entreprise, Découverte des données, Visualisation des données, etc.  Tous décrivent le désir général de Business Intelligence (BI).
 
Mais au final, quel que soit son nom, le défi a toujours été le même : comment les entreprises peuvent-elles analyser les données pour faire des découvertes qui mènent à un avantage concurrentiel ? C’est un noble objectif. Mais la tentative d’y parvenir a été parsemée de complexité et de déceptions. Au fil du temps, si chaque génération de BI s’est rapprochée un peu plus de sa promesse, ce n’est qu’à partir de la troisième génération que nous avons (enfin) le potentiel d’étendre la puissance de l’analyse à tous les utilisateurs professionnels dans l’entreprise – et enfin débloquer toute la valeur des données !
 
Tamara conclut en expliquant que Qlik adopte une approche différente qui permet de créer un schéma de données à l’échelle de l’entreprise, qui intègre toutes les données, de n’importe quelle source, quelle que soit leur taille ou l’endroit où elles sont stockées. Ce schéma garde l’accès à toutes les données centralisées, régies et prêtes à l’analyse pour toute la gamme des cas d’utilisation. Qlik ne force pas non plus à déplacer les données. Au lieu de cela, en utilisant son moteur d’indexation associative des grandes données, Qlik permet de créer des métadonnées et des index qui représentent les données. Cette technologie associative brevetée permet de cartographier toutes les associations parmi toutes les données, en les préparant pour l’analyse. Avec Qlik, les ensembles de données qui représentent les données communes ou des combinaisons uniques de sources peuvent être gérées, sécurisés et accessibles par le biais de catalogues d’entreprise – et utilisé immédiatement pour de nombreux types différents d’analyses. Étant donné que tous les utilisateurs ont accès au même catalogue, les analyses sont cohérentes et les utilisateurs gagnent confiance dans leurs résultats. Et bien sûr, tout cela est dans un environnement hautement gouverné qui adhère aux politiques de sécurité et s’y conforme avec des réglementations comme GDPR.
 

Retours sur les nouveautés de Qlik Sense September 2018

La présentation suivante est assurée par Mathieu LORENZATO qui montre (et démontre) que les dernières nouveautés de la release Qlik Sense September 2018 apportent une réelle plus value aux entreprises (en attendant la Qlik Sense November 2018 qui promet de bousculer le landerneau). La présentation est construite autour de 3 axes : insight advisor, map layers et data preparation.
 
L’intégration de l’assistance analytique (Insight Advisor en anglais) permet de suggérer des visualisations basées sur les données chargées depuis l’interface de chargement de données ou depuis la bibliothèque des éléments principaux. Encore améliorée dans la release Qlik Sense September 2018, elle permet d’économiser un temps précieux dans la création de visualisations et permet d’éviter le syndrome de la page blanche en proposant les visualisations les plus pertinentes en fonction des dimensions et/ou des mesures à disposition.
 
La cartographie Qlik Sense est de plus en plus intégrée et se révèle très facile d’utilisation. Avec la release Qlik Sense September 2018 est inclue la capacité d’ajouter plusieurs couches sur une même carte géographique. C’est-à-dire, la possibilité de superposer une dimension et une mesure liées à une aire du globe (type pays, région…), avec une autre dimension et mesure liées à des localisations (type agence, ville…), avec encore une autre dimension et mesure liée à une densité par rapport à un point précis (ex. temps de trajet, valeur immobilière, probabilité de départ de feu…), etc. Cela change tout et comme l’a montré Mathieu, cela enrichit la réflexion !
 
Enfin, nonobstant les nombreuses améliorations apportées à l’interface utilisateur (telles que la faculté d’étendre les feuilles QS verticalement, l’extension du canvas sur trois niveaux (même avec les objets déjà créés), la possibilité de paramétrer un marque-page par défaut à l’ouverture d’une application ou l’ajout de conditions d’affichages de colonnes sur une Pivot Table), une attention toute particulière a été apportée à la préparation des données. Même si elle n’est pas exempte de tout défaut, ses capacités actuelles sont déjà tout à fait remarquables et permettent de déjà bien préparer les données, de façon simple, aisée, rapide et intuitive.
 

Réflexions sur Qlik Sense face à ses concurrents

Mathieu LORENZATO poursuit en présentant de façon méthodique les avantages et inconvénients de Qlik Sense (release September 20018) face à ses concurrents directs : Tableau et PowerBI. L’objectif ici n’est évidemment pas de proposer une comparaison orientée tendant à simplement démontrer à quel point Qlik Sense se démarque. Loin s’en faut! Mathieu s’est échiné à rester aussi neutre que possible et à comparer factuellement ce qui distingue un produit face aux autres.
 
Plusieurs axes ont été choisis pour cette comparaison : les caractéristiques génériques (dont les modes proposés, l’activité des communautés ou le pricing), les caractéristiques techniques (dont les capacités de connection par défaut, les volumes nécessaires ou les conditions d’utilisation), les performances (notamment en comparant les temps de chargement de fichiers XL caractéristiques), les caractéristiques des interfaces utilisateurs (dont la facilité de prise en main, la gestion des objets ou le création des tableaux de bord), les capacités de modélisation (avec un focus sur la préparation des données avant et après le chargement ou la facilité de création d’un modèle de données) et, last but not least, les caractéristiques des principaux objets (dont les KPI, les map, les combo chart ou les filtres).
 
En ce qui concerne Tableau, le constat est sans équivoque : Qlik Sense le surpasse objectivement dans plusieurs domaines ! Ainsi, si Tableau se distingue par un canvas intuitif et bien étudié, il s’avère très en retrait pour tout ce qui concerne le data modelling, les performances, la « responsiveness », la cartographie, l’expérience utilisateur et le pricing. Notre étude pratique (et pragmatique) a montré bien des limitations (dont certaines ont vraiment surpris). Nous sommes partis sans a apriori et avons simplement mis les produits côté à côte en effectuant des actions telles que nous le ferions pour tout projet de BI « standard », à savoir charger des sources de données (dans notre cas deux fichiers XL dont un avec plus de 800’000 lignes), préparer les données, créer un tableau de bord, appliquer des filtres en fonction des questions business et utiliser ce tableau de bord sur un laptop et sur un smartphone. Ce que nous avons constaté nous a laissé sur notre faim et nous a interrogé sur le succès de Tableau : comment concrètement peut-on considérer Tableau comme alternative à Qlik Sense, compte tenu de ses limitations avérées et d’autant plus que le pricing n’est pas en sa faveur ? Faites-vous votre propre opinion en découvrant tous les détails de notre étude comparative dans notre prochain post dédié.
 
Et PowerBI, direz-vous ? Et bien nous avons procédé au même exercice qu’avec Tableau. Ce que nous pouvons d’ores et déjà en dire, c’est que si ce produit est relativement rapide et assez bien conçu, il reste un « suiveur » qui, au moment où ce blog est écrit, n’apporte aucune fonctionnalité innovante ni ne révolutionne le genre. Certes, son prix s’avère attractif de prime abord, mais les coûts cachés peuvent rapidement s’avérer rédhibitoires. Cela dit, là encore, c’est à vous de faire une idée et nous ne pouvons que vous conseiller de découvrir tous les détails de cette étude dans notre prochain post dédié. Aussi restez à l’écoute !
 

Retours sur l’AI

Comme vous le savez, CALYPS travaille déjà pour le futur en mettant au point une Intelligence Artificielle (ou AI) destinée au monde de la santé et qui ambitionne d’améliorer drastiquement l’efficacité de la planification des activités en minimisant, voire en éliminant les goulots d’étranglement, la prise de décision humaine erronée et les procédures non optimisées. CALAI, car telle est son nom, est un outil puissant qui utilise de vastes volumes de données (internes et externes) pour générer des actions influençant les activités opérationnelles. Pour ce faire, CALAI s’appuie sur des multiples algorithmes pour y parvenir et sur l’utilisation de plusieurs technologies périphériques.
 
Grâce aux explications de Karim BENSACI, les personnes présentes ont pu se faire une idée un peu plus précise de CALAI et sur ses bienfaits. Des premiers résultats ont pu être montrés et permettre de se rendre compte du puissant potentiel d’un tel outil. Malheureusement les 30 minutes allouées n’ont permis que de survoler ce vaste sujet et les (très) nombreuses demandes pour plus d’informations nous ont convaincu d’organiser un événement complètement dédié sur ce sujet, ce qui sera chose faite en début d’année prochaine. Aussi, là encore, restez à l’écoute et n’hésitez pas à revenir régulièrement nous lire pour découvrir les dernières évolutions de CALAI.
 

Reflexions sur la méthodologie CALYPS

Karim BENSACI a présenté comment CALYPS, forte de ses plus de 17 années d’expérience, a mis au point une méthodologie éprouvée qui a pu démontrer de façon tangible sa réelle efficience. En 17 ans, nous avons eu le temps de bien appréhender ce qui fonctionne (ou pas) dans un projet de BI, notamment parce que nous sommes tombés dans plus ou moins tous les pièges possibles en la matière. Au fur et à mesure de nos pérégrinations, nous avons pu établir quelles sont les activités à absolument effectuer, suivant quelle séquence, avec quel(s) axe(s) de liberté et dans quelles conditions. Ce qui nous a permis d’établir une méthodo qui non seulement fonctionne, mais produit des résultats de grande qualité.
 
Grâce à notre méthodologie, nos clients ont la garantie que leurs besoins sont correctement pris en compte et de façon cohérente, que les activités requises pour répondre à leurs besoins sont transparentes, que les délais sont respectés (pour autant que les conditions le soient) et que les promesses sont tenues. Grâce à notre méthodologie nos experts ont la certitude que toutes les contraintes ont bien été prises en compte, que tous les éléments sont décrits sans ambiguïté, que le temps imparti est correct et que les critères d’évaluation sont clairs et sans équivoque. Grâce à notre méthodologie tout projet bénéficie de toutes les conditions pour réussir et fournir une solution de data intelligence utile et actionnable.
 
Dans ce cadre, Yvan ROUX,  directeur Unité d’affaires entreprises chez SWISS RISK & CARE, a pu témoigné que non seulement cette méthodologie faisait du sens, mais qu’elle a apporté à Swiss Risk & Care une toute autre façon d’appréhender la data intelligence. Né du regroupement de 7 courtiers qui partagent une même vision de leur métier de conseil, SWISS RISK & CARE est un acteur indépendant, multi-spécialiste et référent en assurance, prévoyance et services RH. Courtier leader en Suisse romande, SWISS RISK & CARE a pour vocation de délivrer des solutions sur-mesure et des services à haute valeur ajoutée en réponse aux nouveaux challenges auxquels sont confrontés les décideurs au quotidien.
 
Comme le dit M. ROUX, « CALYPS nous a apporté bien plus qu’une solution de data intelligence : grâce à leur approche méthodique, leur professionnalisme et leur savoir-faire, les experts CALYPS ont avant tout su comprendre nos besoins et nous ont permis d’aller plus loin pour mieux servir nos clients tout en nous démarquant de notre concurrence. Grâce à CALYPS, la solution mise en place est non seulement d’une grande qualité, mais elle est considérée par la Direction comme l’un des projets les plus innovants (et utiles) de ces cinq dernières années ! « . Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter l’étude de cas qui décrit tout ce qui a été fait et quels ont été les bienfaits !
 

Dernière session : démonstration pratique

Qlik Sense montre jour après jour, release après release, qu’il n’est en rien une évolution de QlikView. C’est une solution du 21ème siècle qui va au-delà de la data intelligence : Qlik parle d »intelligence augmentée. Cette approche s’appuie sur la technologie unique d’indexation associative propre à Qlik, qui combine les interactions humaines avec des modèles identifiés par machine. Au fur et à mesure que les utilisateurs naviguent dans leurs données, l’application propose de nouvelles façons de les examiner, en mettant en évidence des idées à explorer plus avant. C’est un peu comme si on ajoutait une vision aux rayons X, montrant les connexions des utilisateurs qu’ils n’auraient pas vues autrement.
 
Pour autant, doit-on renoncer à tous les tableaux de bord développés sur QlikView ? Que nenni ! Mathieu LORENZATO montre comment on peut facilement transformer un tableau de bord QlikView en un tableau de bord Qlik Sense sans perte de substance et tout en bénéficiant de toute la puissance en constante évolution de Qlik Sense.
 

Pour conclure

Une fois encore, à la lecture des critiques (et commentaires) des personnes présentes, cette journée organisée par CALYPS a été un franc succès et a encore touché juste : les sujets abordés ont été très appréciés et ont permis d’aller plus loin dans la réflexion. Même si les conditions météo n’étaient pas les meilleurs, les participants qui les ont affrontées ont exprimé leur satisfaction et ne manqueront de participer à la prochaine session. Enfin, ils ont pu découvrir en avant première les rapprochements stratégiques effectués par CALYPS et qui seront annoncés par voie de presse en novembre. En synthèse, le Qlik Sense Day 2018 fut une journée riche en information, à bien des égards !

Vos données ont de la valeur !

La Data Intelligence est destinée aux gestionnaires, décideurs et dirigeants d’entreprise. Il s’agit de la mise en œuvre des moyens, outils et méthodes destinés à fournir l’information utile pour décider et agir en toute connaissance de cause. Mettez-toutes les chances de votre côté en vous appuyant sur des professionnels de la donnée.

Les experts CALYPS sont là pour vous aider